Archives pour la catégorie Jeux de casino

Des dépenses scandaleuses en jeu et en femme chez les militaires américains

Les notes de frais des militaires et des employés civils du DoD ou Département de la Défense américaine ont créé un grand scandale. En effet, d’après les chiffres, ils sont très friands de jeux et de femmes. Ce qui a créé le scandale c’est que les dépenses sont payées par les contribuables. Retour sur ce sujet qui a choqué plus d’un.

Des dépenses qui se cachent sous des notes de frais

Des notes de frais : c’est sous ce terme très courtois que les employés civils et les militaires du DoD font payer leurs dépenses en jeu et en femme de joie aux contribuables. Pourtant, un scandale a déjà défrayé les chroniques, celui des machines à sous gratuits au sein des bases américaines. Le rapport qui a révélé cette fois-ci cette nouvelle affaire rapporte qu’en mai dernier presque qu’un million de dollars, soit 952 258$, ont servi à payer des jeux d’argent dans plusieurs casinos.

Mais il ne s’arrête pas là, car il révèle aussi que près de 100 000$ constituaient des dépenses sur différents services comme des strip-clubs et des prestations sexuelles. Cette somme englobe 5000 transactions effectuées dans le noir et qui ont bien été payées l’année dernière. Toutefois, ce ne sont pas ceux qui ont joui de ces plaisirs qui l’ont payé.

Des manœuvres qui entachent la réputation du DoD

Les employés civils et les militaires concernés par cette affaire scandaleuse ont facturé ces prestations aux contribuables. En effet, si en principe ce genre de dépenses devait être inclus dans les dépenses personnelles et par conséquent payer avec un compte personnel, ça n’a pas été le cas. C’est ce qu’ils ont fait, mais ensuite ils ont demandé à se faire rembourser en évoquant des notes de frais.

Dans ce contexte les observateurs déplorent le système de contrôle au niveau de ce département. Cette manœuvre permet en outre de facturer ces dépenses aux contribuables. Dans ce domaine, ces pratiques semblent être courantes et il est plus facile de payer avec son propre argent et puis demander un remboursement. Les responsables de ce département ont ainsi réagi et ont ouvert une enquête pour trouver les personnes qui ont demandé ce genre de remboursement.

Selon ce département, leur objectif est de savoir si les détenteurs de ces cartes appartenant à l’armée ont eu recours à celles-ci afin de payer des dépenses sur des jeux et des services de femmes. Ils détermineront en outre s’il y a eu un remboursement. Toutefois, une mesure disciplinaire sera bel et bien mise en place afin que de limiter les dégâts.

Suisse : les casinos autorisés à proposer des jeux en ligne

Avec l’adoption d’une loi unique sur les jeux d’argent, le Conseil Fédéral suisse permet aux casinos et autres maisons de jeux de proposer en toute légalité des jeux d’argent en ligne. La loi sur les maisons de jeu (LMJ) du 8 décembre 1998, ainsi que celle sur les loteries et paris du 8 Juin 1923 sont ainsi annulés au profit d’une nouvelle législation plus innovante.

L’interdiction de proposer des jeux de casino sur internet est ainsi levée grâce à cette nouvelle législation. Outre, les maisons de Jeu ne sont plus obligées de procéder à l’organisation de tournois de poker au sein de leurs établissements. Cette loi permettra ainsi aux exploitants d’élargir leurs activités en dehors de leurs sièges.

Une meilleure maîtrise de l’addiction au jeu

Ce projet de loi met l’accent également sur l’amélioration de la protection des joueurs face à l’addiction au jeu. Il est ainsi du devoir des casinotiers de mettre en place diverses mesures en tenant compte du niveau de danger de chaque jeu. L’exclusion est l’une des sanctions possibles pour les personnes trop dépendantes. Les cantons ont aussi leur rôle à jouer dans cette lutte contre le jeu excessif. Ils doivent notamment trouver des solutions pour la prévention de l’addiction. La Commission fédérale des Maisons de Jeu (CMF) ainsi que le Comlot, doivent de leurs côtés, surveiller les jeux d’argent et assurer la protection contre la dépendance.

D’autres mesures sont au programme de ce projet. Des dispositions ayant pour objectif une meilleure exploitation et transparence des jeux. Les opérateurs dans le secteur des jeux d’argent (loteries, paris sportifs, etc…) sont ainsi soumis à la législation sur le blanchiment d’argent. Cette nouvelle loi bloque toutefois les plateformes de jeux en ligne hors du territoire suisse.

Zéro impôt sur les gains

Si auparavant l’argent gagné à la loterie et aux paris sportifs était imposable, désormais avec ce nouveau projet, toutes les maisons de jeux sont sur le même pied d’égalité. Les gains sont ainsi exonérés d’impôt sur le revenu. Un organe paritaire de coordination sera d’ailleurs mis en place pour améliorer la communication entre les Confédération et les cantons.

Ce qui ne va pas changer

Casinos et autres maisons de jeu seront toujours sous le contrôle de la Confédération.  Elles verseront comme d’habitude l’impôt sur les produits bruts des jeux. La délivrance d’autorisation sera toujours sous la responsabilité des cantons. Il est possible pour les joueurs particuliers de s’adonner à des jeux d’argent en privé même sans l’aval d’une autorité compétente.

L’Union Européenne a recommandé des instructions sur les casinos en ligne

En Europe, les joueurs de casino en ligne sont souvent exposés à une violation de leurs droits et surtout de leurs vies privées. Certains opérateurs de jeux d’argent en ligne ne respectent pas les lois  qui s’appliquent sur l’intégrité et la protection des données des consommateurs. Ainsi, l’Union Européenne a diffusé des recommandations pour un perfectionnement, une protection et une uniformité pour  tous les casinos en ligne de tous ses états membres.

Concept des recommandations

Ces recommandations ont pour but de protéger les consommateurs face aux risques possibles rencontrés dans les casinos en ligne. Cette protection est premièrement destinée aux joueurs qui sont mineurs, car d’après les sondages, 5.9% des jeunes en Europe âgés de 14 à 17 ans font des jeux d’argent en ligne. De plus, certains consommateurs sont aussi victimes de crise d’émotion et de confusion à cause des jeux d’argent en question. Ainsi, une réunion générale s’est tenue entre  les états membres de l’Union Européenne,  l’industrie des casinos en ligne et la Commission chargée uniquement à résoudre ces problèmes. Cette réunion a pour but de mettre au point la protection des consommateurs et la sécurité des transactions concernant les jeux d’argent en ligne. Ainsi, tous les états membres seront exposés à des mêmes recommandations pour établir l’uniformité dans l’Union Européenne.

Depuis la naissance des jeux d’argent en ligne, les opérateurs ont eu des complications à suivre les lois nationales. Ces lois dépendent de chaque pays où les opérateurs veulent exercer leur travail. De plus, comme l’internet se trouve partout dans le monde, les joueurs en ligne peuvent se connecter à des casinos en ligne en dehors de son pays. Mais, il y a certains sites, qui bloquent l’accès pour certains pays, qui ont pu remédier à  ceux-là. Seule la généralisation des VPN qui a compliqué cette solution. Ainsi, l’uniformité pour tous les états membres s’impose pour résoudre ces conflits. La Commission Européenne a fourni le Livre Vert, en 2011, pour obtenir l’avis de tous les états membres concernant les lois qui gèrent les casinos en ligne. Celui-ci a été amélioré, en 2012, pour y ajouter des idées concrètes basées sur des logiques juridiques. Ces idées avaient pour but de synchroniser les lois nationales avec le droit de l’UE, surveiller les trucages possibles et le blanchiment d’argent dans les jeux, assurer la protection des joueurs. Ces dernières n’étaient pas suffisantes pour gérer les casinos en ligne. Pour cela, la Commission a imposé des recommandations pour que les états membres  se sentent obligés de les suivre.

Détails sur les recommandations :

  • Des informations concernant aux risques que peuvent rencontrer les joueurs doivent être présentes dans les sites de casinos en ligne
  • L’interdiction absolue de jouer pour les mineurs doit être assurée par les états membres
  • L’identité d’un joueur doit être fournie entièrement sans falsification lors de l’ouverture de son compte. C’est l’opérateur qui sera chargé de la vérification de celle-ci.
  • L’opérateur doit contrôler les gains ou les pertes pour les joueurs afin d’éviter les troubles chez eux.
  • L’opérateur doit offrir aux joueurs une assistance téléphonique pour pouvoir se communiquer.
  • Les publicités pour ces jeux doivent montrer des cotés négatifs et non seulement les côtés positifs des casinos en ligne.
  • Les employés de l’opérateur doivent bénéficier d’une formation pour pouvoir assister moralement et conseiller les joueurs.
  • Des autorités indépendantes doivent être représentées dans chaque état et qui sont chargées de surveiller le respect de ces recommandations.

Les nouvelles machines affluent chez les développeurs

Les nouvelles machines sont très nombreuses en ces derniers mois. Nous continuons à vous mettre l’eau à la bouche avec les nouvelles sorties. Il y aura également des petits liftings pour les anciennes machines à sous à l’occasion des fêtes. Nous vous invitons donc à lire les présentations suivantes afin que vous puissiez être à l’affût des dernières nouveautés des bandits manchots.

Star Crystals : la slot de Genesis Gaming

Genesis Gaming est actuellement en cours de conception d’une nouvelle machine à sous, qui promet déjà d’être une belle réussite. Le fournisseur a choisi de l’appeler Star Crystals. Le développement a été réalisé en mode HTML5. La machine sera ainsi accessible sur mobile et sur PC. Cette nouvelle machine à sous promet en termes de qualité, pour rappel c’était le même cas pour la slot Invisible Man qui a conquis le public.

Lire la suite