Des dépenses scandaleuses en jeu et en femme chez les militaires américains

Les notes de frais des militaires et des employés civils du DoD ou Département de la Défense américaine ont créé un grand scandale. En effet, d’après les chiffres, ils sont très friands de jeux et de femmes. Ce qui a créé le scandale c’est que les dépenses sont payées par les contribuables. Retour sur ce sujet qui a choqué plus d’un.

Des dépenses qui se cachent sous des notes de frais

Des notes de frais : c’est sous ce terme très courtois que les employés civils et les militaires du DoD font payer leurs dépenses en jeu et en femme de joie aux contribuables. Pourtant, un scandale a déjà défrayé les chroniques, celui des machines à sous gratuits au sein des bases américaines. Le rapport qui a révélé cette fois-ci cette nouvelle affaire rapporte qu’en mai dernier presque qu’un million de dollars, soit 952 258$, ont servi à payer des jeux d’argent dans plusieurs casinos.

Mais il ne s’arrête pas là, car il révèle aussi que près de 100 000$ constituaient des dépenses sur différents services comme des strip-clubs et des prestations sexuelles. Cette somme englobe 5000 transactions effectuées dans le noir et qui ont bien été payées l’année dernière. Toutefois, ce ne sont pas ceux qui ont joui de ces plaisirs qui l’ont payé.

Des manœuvres qui entachent la réputation du DoD

Les employés civils et les militaires concernés par cette affaire scandaleuse ont facturé ces prestations aux contribuables. En effet, si en principe ce genre de dépenses devait être inclus dans les dépenses personnelles et par conséquent payer avec un compte personnel, ça n’a pas été le cas. C’est ce qu’ils ont fait, mais ensuite ils ont demandé à se faire rembourser en évoquant des notes de frais.

Dans ce contexte les observateurs déplorent le système de contrôle au niveau de ce département. Cette manœuvre permet en outre de facturer ces dépenses aux contribuables. Dans ce domaine, ces pratiques semblent être courantes et il est plus facile de payer avec son propre argent et puis demander un remboursement. Les responsables de ce département ont ainsi réagi et ont ouvert une enquête pour trouver les personnes qui ont demandé ce genre de remboursement.

Selon ce département, leur objectif est de savoir si les détenteurs de ces cartes appartenant à l’armée ont eu recours à celles-ci afin de payer des dépenses sur des jeux et des services de femmes. Ils détermineront en outre s’il y a eu un remboursement. Toutefois, une mesure disciplinaire sera bel et bien mise en place afin que de limiter les dégâts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *