Japon : les jeux olympiques privés de casinos terrestres

Le projet d’ouvrir légalement un casino terrestre sur le territoire du Japon ne date pas d’aujourd’hui. S’inspirant de la célèbre ville de Las Vegas (Etats-Unis), le but était d’attirer et de profiter au maximum des touristes venus du monde entier. L’arrivée des olympiades de 2 020 est donc une aubaine pour tous ceux qui sont derrières ce projet qui ne cesse de voir les échéances repoussées.

Retard au niveau de la réalisation des projets de lois sur les casinos

La situation politique du Japon influe sur le report sans cesse de la mise en place d’établissements de jeux basés sur le modèle américain sur le territoire. Les priorités politiques semblent écarter l’éventualité d’ouvrir le premier casino terrestre au Japon en 2 020. Le principal motif repose sur la complexité et le temps pris par l’élaboration des textes de lois nécessaires pour la concrétisation d’un tel projet.

Deux textes sont indispensables pour le lancement d’un casino terrestre nippon. Le premier est celui nommé IR Promotion Bill. Il sera établi pour encadrer tous les problèmes liés à la criminalité de ce genre d’endroit. Le second article est l’IR Implementation Bill. Il aura pour but de répertorier toutes les informations utiles à tous les opérateurs qui veulent développer leur stratégie. Ces deux textes sont nécessaires pour s’adapter à la situation particulière de l’Empire du soleil levant. Le projet est actuellement en bonne voie, car de grosses pointures sont prêtes à investir gros pour voir ce projet arriver à son terme.

Un concurrent de taille pour Macau

La plupart des grandes nations asiatiques ont déjà leurs casinos terrestres. La Chine, par exemple, rassemble sans nul doute le plus de joueurs de jeux d’argent sur le continent. Pour le Japon, il s’agit donc d’un potentiel énorme pour développer ses activités autour du jeux d’argent. Le nombre de ses touristes chinois ont augmenté de 117% durant le mois d’août. Cette estimation est calculée sur une base de 3,3 millions de personnes. Le Japon s’avère donc un autre concurrent de taille pour Macau. Ce pays, actuellement en période de récession a déjà du mal à faire face à l’émergence de la Corée du Sud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *