Plusieurs tricheurs du casino Marina Bay Sands de Singapour arrêtés

Même si les méthodes employées par les casinos pour espionner les joueurs malins voulant tricher pour gagner sont de plus en plus sophistiqués, il reste encore des tricheurs qui arrivent à contourner le système. D’autres après plusieurs tentatives sont finalement repérés comme tel est le cas de ces deux gangs de tricheurs de la ville de Singapour.

Samedi 7 mai, la police de Singapour a débarqué dans le casino de Marina Bay Sands pour procéder à l’arrestation de cinq individus. Ces derniers sont accusés de tricher aux jeux de table dans l’établissement appartenant au Las Vegas Sands. Les personnes impliquées sont des joueurs, mais aussi un croupier. Le jeune employé de 23 ans aurait accordé des gains en trop à ses complices.  C’est un concessionnaire de la place qui s’est aperçu de leurs malversations. Il a prévenu la police.

Outre le croupier, trois hommes et une femme ont été incarcérés par les autorités locales. La polie a aussi fait la saisie d’une somme de 118 000 $ (104 347 € environ).  Il pourrait s’agir de l’argent issu de l’escroquerie. Les tricheurs risquent jusqu’à 7 ans de prison et des amendes estimées à 150 000 $ (132 630 €). Le salarié du casino quant à lui encourt 15 ans de prison supplémentaires pour abus de confiance.

Le casino Marina Bay Sands a aussi été victime de six autres personnes dont quatre russes, un tchèque et un philippin dont trois femmes. Ces derniers ont été interpellés par la police le mardi 10 mai. Ils sont accusés d’utilisation de systèmes électroniques pour tricher dans les casinos. En effet, ces tricheurs ont enregistré les rotations des machines à sous à l’aide de leurs téléphones. Ce qui est une infraction en Singapour. Un autre établissement de jeux a subi aussi les préjudices de leurs tricheries. Il s’agit du Resorts World Sentosa. Au cours de leurs investigations, les policiers ont trouvé 16 appareils mobiles. Le sort de ces tricheurs étrangers devrait être connu le 17 mai prochain, date de leur procès.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *